Si les problèmes de comportement de vos enfants vous donnent l’impression d’être débordé et que vous ne savez pas quoi faire pour vous en sortir. Pas de soucis, j’ai ce qu’il vous faut ! Je vous présente 10 astuces pour sortir la tête de l’eau tout en restant bienveillant avec ses enfants. En d’autre termes, si vous suivez ces conseils je vous garantis qu’il n’y aura que du gagnant-gagnant dans le foyer.

Vous allez retrouver le sourire, vos enfants vont apprécier de voir des parents épanouis.

Alors c’est parti, voila mes 10 conseils pour une éducation bienveillante et heureuse !

1- Investissez quotidiennement un moment privilégié avec tes enfants.

La meilleure chose que vous puissiez faire pour améliorer le comportement de voss enfants est, de passer du temps avec eux individuellement chaque jour.

Papa dans un champ qui tient sa fille dans ses bras signe d'une éducation bienveillante.

S’ils n’ont pas cette attention positive, ils chercheront à attirer votre attention de manière négative. Je vous laisse deviner ce qui se passe après une dure journée de boulot ! Essayez de consacrer 10 à 15 minutes par jour à chaque enfant et vous constaterez une amélioration presque immédiatement.

2- Prenez le sommeil au sérieux.

Pensez à ce que vous ressentez lorsque vous êtes trop fatigué(e), irritable, que vous avez mal à la tête et à l’estomac. Eh bien c’est la même chose pour les enfants, et la plupart des tout-petits (jusqu’à l’adolescence) dorment beaucoup moins que ce dont leur corps en pleine croissance a besoin.

Groupe d’âgeÂgeTemps de sommeil (h)
Âge préscolaire3-5 ans10-13
Âge scolaire6-13 ans9-11
Adolescent14-17 ans8-10
Jeunes adultes18-25 ans7-9

Si votre enfant a un déficit de sommeil, essayez d’avancer l’heure du coucher de 10 minutes toutes les quelques nuits. Un enfant bien reposé peut mieux fonctionner tout au long de la journée, y compris à l’école… et surtout à la maison !

3- Concentrez-vous sur les routines.

Le développement des enfants et leur épanouissement se fait aussi grâce aux routines. Etablissez des routines claires pour les moments les plus difficiles de la journée, comme le matin, après l’école, à l’heure des repas et au coucher.

Laissez vos enfants vous aider à décider comment se déroulera la routine : s’habiller ou se brosser les dents en premier ? Comment peuvent-ils aider à préparer le dîner ?

Pour les enfants plus jeunes, écrivez l’ordre de la routine à l’aide d’images ou de mots et laissez-les la décorer, puis accrochez-la à un endroit où ils la verront tous les jours. Ensuite, tenez-vous en à l’ordre ensemble.

4- Tout le monde participe.

Pour un meilleur comportement, les enfants doivent comprendre que chacun doit contribuer au bon fonctionnement du foyer.

Papa qui tient sa fille dans ses bras avec une bougie.

Tous les enfants, des tout-petits aux adolescents, devraient avoir des « contributions familiales » (et non des « corvées » !) qu’ils font quotidiennement – cela permet de rapprocher la famille, leur enseigne des compétences de vie et contribue à développer leur sens de la responsabilité.

5- Encouragez vos enfants à résoudre leurs problèmes.

Il est temps de retirer votre sifflet d’arbitre ! Lorsque les parents interviennent au milieu d’un désaccord entre frères et sœurs pour déterminer qui est en faute et infliger des punitions, cela ne fait qu’empirer les choses.

Les enfants voient un gagnant et un perdant et ressentent le besoin d’intensifier la rivalité entre frères et sœurs. Pourquoi ne pas encourager vos enfants à trouver eux-mêmes une solution au problème ? Cela les aidera à résoudre les conflits en grandissant. C’est ça une éducation bienveillante. Penser à forger leur caractère. Si vous devez vous impliquer, ne choisissez pas de camp, mais posez des questions qui les aideront à trouver une solution qui plaira à toutes les parties.

6- Simplifiez les règles familiales et soyez ferme.

Il peut être difficile pour les enfants de maintenir un ensemble de règles strictes. Si vous avez une cinquantaine de règles familiales, réduisez la liste à ce qui est le plus important. Déterminez une conséquence pour chaque règle, expliquez clairement aux enfants à l’avance les règles et les conséquences, et ne cédez pas !

7- Les mettre « au coin » ne sert à rien.

Pratiquement tous les parents ont essayé de punir leurs enfants en les envoyant « au coin », mais la plupart ont constaté que cela ne fonctionne pas ou ne conduit pas à un meilleur comportement. On est loin de l’éducation bienveillante. En plus, je vous confirme que pour moi cela n’a eu aucun effet !

En effet, les mettre au coin ou dans leur chambre ne leur apprend pas à faire de meilleurs choix la fois suivante et, en général, cela ne fait qu’intensifier un sentiment d’incompréhension. Les enfants, en particulier ceux qui ont une volonté de fer, se montrent très réticents. Il faut plutôt se concentrer sur la cause, et non sur la punition. Demandez à vos enfants : « Que pouvons-nous faire différemment la prochaine fois ? » et faites un jeu de rôle.

8- Ne dites plus : Non !

Les enfants nous bombardent de questions tous les jours. Le plus souvent, notre réponse est « non », et les enfants nous en veulent.

Trouvez des occasions de dire « oui » quand vous le pouvez. A vous d’être malin pour éviter de dire « non » et retourner la question ou la problématique dans un autre sens. Si votre enfant vous demande d’acheter des bonbons, essayez de lui dire : « Oui une sucrerie en dessert est une bonne idée ! ». Faisons des pana cotta en rentrant à la maison ! ». J’adore les pana cottas !

Lego star wars storm troopers et Vador.

Bien sûr, il y aura toujours des choses qui nécessiteront un grand « non », mais essayez de les réorienter vers une option plus positive. Ce n’est pas facile, je sais, mais plus vous vous entrainerez et plus ce sera facile.

9- Ne vous inquiétez pas et soyez heureux.

Incarnez l’exemple que vous voulez que vos enfants voient. Pensez à la façon dont vos enfants pourraient vous décrire à leurs amis. Diraient-ils que vous êtes amusant(e) et sympa, ou que vous êtes stressé(e) et autoritaire ?

Essayez de changer votre comportement en souriant simplement plus. Cela vous aidera à rester plus calme en période de stress, et tes enfants le remarqueront. Je vous garantis que leurs comportements seront plus positifs.

Education bienveillante doit rimer avec gaieté, joie et bonne humeur.

10- N’ignorez pas la source de la mauvaise conduite.

Un mauvais comportement est toujours le symptôme d’un problème plus profond, et lorsque nous pouvons en trouver la cause, nous pouvons utiliser les bonnes stratégies pour la corriger.

Si votre enfant continue à jeter ses affaires par-terre, cherchez la raison de son geste plutôt que la conséquence (joué cassé, trop de bruits …). Au milieu d’une mauvaise conduite, restez calme et demandez-vous ce qui peut en être la cause. En gros ne démarrez pas au quart de tour, respirez un bon coup histoire de vous remettre les idées en place et ensuite intervenez!

A retenir

Pour mettre fin au chaos, suivez ces dix conseils pour une éducation bienveillante. Vous constaterez immédiatement que vos enfants se comporteront mieux et vous pourrez commencer à créer un foyer plus heureux et plus paisible.

Si vous souhaitez continuer dans le thème de la bienveillance je vous invite à lire mon article sur les 15 phrases à ne plus dire à nos enfants.

Simple ? Compliqué ? Futile ? Inutile ? Indispensable ? laissez moi un commentaire, ça m’intéresse d’avoir votre point de vue. Au plaisir de vous lire.

S’abonner
Notification des
guest

3 Commentaires
Plus ancien
Plus récent Le plus évalué
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
papadamour
1 année il y a

Super ton article, je viens de découvrir ton blog 😉

papadamour
1 année il y a
Réponse à  Seb un papa normal

Que l’on peut être ferme et avoir une éducation bienveillante. J’adhère à 200% très bon article, merci.