Après 2 ans à tâtonner sur le concept j’ai fait le choix de devenir minimaliste et être heureux. Après des lectures inspirantes j’ai eu ce déclic et souhaité à mon tour goûter à ce mode de vie aux espaces désencombrés, une vie sans superflu, en pleine conscience. Se débarrasser des biens matériels, dire adieu à cette société de consommation, libérer son esprit, vivre mieux avec le stricte minimum, profiter du moment présent…., voila ce que prône le mode de vie minimaliste.

Avouez que le programme et les promesses sont alléchantes. Alors pourquoi ne pas opter pour un changement de style de vie et devenir minimaliste avec moi ?

Je vous présente ce qui m’a fait choisir cette voie censée apaiser le mental pour rester zen et se simplifier la vie.

C’EST QUOI LE MINIMALISME ?

Le mouvement minimaliste est apparu ….. eh ben je n’en sait rien ! Mais est-ce vraiment important ? Avons-nous besoin de savoir tout sur tout et toujours ? Vous seriez légitime à me dire que le but d’un blog est quand même que l’auteur vous apporte du contenu enrichi. Vous auriez raison. Mais savoir quand le minimalisme est apparu ne vous avancera pas à savoir ce qu’est le minimalisme, et pour cela je vais répondre à cette question en vous donnant ma version.

Devenir minimaliste c’est :

  • Adopter un style de vie et en ne gardant que l’essentiel (les puristes ne gardant que le stricte minimum).
  • Arrêter d’acheter des objets encore et encore. C’est dire stop à l’accumulation des biens matériels.
  • Faire le tri, se séparer des choses superflues qui encombrent notre espace et notre esprit.
  • Trouver la sérénité et vivre dans l’instant présent.
  • Vivre en pleine conscience, et vivre plus simplement.

Le terme minimaliste est utilisé dans beaucoup d’aspects de la vie. On l’utilise pour parler de style épuré et réduit au stricte minimum, en architecture, art ou design notamment. Je me contenterai d’évoquer son impact sur notre mode de vie.

architecture minimaliste

Pour les minimalistes, avoir moins ne veut pas dire être moins heureux, et c’est ce que nous allons voir.

EST-CE QUE DEVENIR MINIMALISTE EST UNE BONNE IDÉE

Je vous présente dans cette partie les pour et les contre le fait de devenir minimaliste.

Les bienfaits d’adopter un mode de vie minimalisme

Nous l’avons en partie vu mais concrètement c’est :

  • Mener une vie simple.
  • Profiter du moment présent.
  • Libérer son esprit.
  • Garder l’essentiel, rien de superflu.
  • Être disponible pour les personnes que nous aimons.
  • Un intérieur toujours rangé et ordonné.
  • Faire des économies.
  • Être heureux avec moins.

Avouez que c’est tentant quand même ?

Quelles sont les idées reçues sur le minimalisme

Evidemment comme tout courant auquel nous nous sommes efforcé de donner nom pour que cela rentre dans une case, le courant minimaliste a ses opposants :

  • le minimalisme c’est pour les riches > ben justement non, je dirai même que c’est le contraire. Cela permettrait aux plus modestes d’entres-nous de ne plus se comparer aux autres et de vouloir absolument le dernier Iphone !
  • cela va tuer l’économie > devenir minimaliste n’implique pas de ne plus consommer. Mais c’est effectivement arrêter d’acheter de la m…… Le minimalisme c’est privilégier la qualité à la quantité !
  • encore une tendance à la mode qui va s’essouffler > je pense que les mentalités changent et que nous sommes définitivement entrés dans le 21ème siècle. Regardez la prise de conscience sur le climat. Cela aura mis du temps mais aujourd’hui il est impensable de mettre de côté l’incidence de notre style de vie sur le réchauffement climatique. Tout comme le Zéro-déchet, adepte du vrac et recyclage prôné par Béa Johnson. Le minimalisme va nous pousser à revoir notre mode de consommation.
cuisine minimaliste

Si je laisse de côté les mauvais points qui en fait n’en sont pas, et qu’on se fie à toutes les bonnes choses que nous promet ce mode de vie, nous aurions tort de ne pas devenir minimaliste !

Je dirai que vous n’avez qu’à essayer comme moi et vous verrez !

MES 6 CONSEILS POUR COMMENCER À DEVENIR MINIMALISTE ?

Conseil #1 : Commencer à faire un peu de tri

Le plus simple est de commencer par trier et vous débarrasser des objets inutiles. Avec les années vous avez forcément accumulé des biens que vous n’utilisez plus. Allez voir dans vos placards, vos tiroirs, vos armoires, votre dressing, votre garde-robe, votre cuisine, votre garage, votre cellier.

Je suis certain que vous avez même des objets ou ustensiles en double, triple, quadruple ! Je pense aux spatules, aux stylos, tee-shirts …..

L’idée aujourd’hui n’est pas de vous donnez une méthode toute prête car j’en ferai un article dédié. L’idée est que vous commenciez à vous posez les bonnes questions. Savoir si oui ou non vous avez besoin de ceci ou de cela. Pour les premiers pas il faut rester dans la simplicité.

Désencombrez ce qui vous semble le plus simple pour vous. Faites du tri. Jetez moi vos chaussettes orphelines (vous ne retrouvez plus l’autre moitié de toute façon), videz moi tout ça !

Passez à l’action maintenant, et ressentez le bien que cela vous procure ! (enfin juste après avoir lu l’article !)

Attention je vous le rappelle, mais organiser ses affaires ne veut pas dire trier !

Conseil #2 : Evacuer vos rangements

Une fois que vous avez fait du tri, l’autre point vital est de vous séparer au maximum de vos rangements. En effet ils sont des nids à babioles inutiles en surnombre. Réfléchissez 5 minutes, car sans tiroirs, sans boites, sans étagères il vous sera plus facile de ne pas accumuler pour rien.

bureau minimaliste avec fleurs

Faites le vide dans vos rangements et vous vous simplifierez la vie. Ne plus avoir d’étagères est une grande aide au rangement et au tri efficace. Croyez-moi !

Conseil #3 : Laissez vide les espaces inutilisés

Une fois que vous avez désencombré vos étagères de vos vieux bibelots, évacué vos murs de vos tableaux, optez pour un design minimaliste ! Surtout ne faites pas l’erreur de les remplir à nouveau de n’importe quoi. Simplifier sa vie c’est dire non au bazar.

Laissez-les vide si cela fait joli ou choisissez vos plus beaux objets, ceux qui vous animent, ou ceux qui vous mettent en joie et exposez-les.

Prenez un peu de recul et contemplez le tout. Admirez les lignes épurées. Ressentez les ondes positives qui envahissent votre corps, essayez d’être dans le moment présent.

Avoir laissé du vide apaise l’esprit, vous êtes moins bombardés par toute cette pollution visuelle. Plus de bavardage mental ou cette petite voie intérieure qui vous disait à chaque fois « Utilise-moi », « Nettoie-moi », « Pourquoi as-tu acheté ça! »….

Contempler des espaces vide c’est retrouver la paix intérieure, c’est atteindre le calme, c’est retrouver sa sérénité.

Conseil #4 : Consommez autrement

Maintenant que vous avez réussi à trier et laissé les espaces vides sans objets (ou avec les plus beaux), il n’est pas question de tout gâcher en achetant encore et encore ! Ceci étant dit, après les trois premières étapes, vous allez tout naturellement vous posez la fameuse question avant chaque nouvel achat : Est-ce que j’en ai vraiment besoin ?

A bien y penser cette simple question permet de se recentrer sur ce qui est essentiel à nos yeux. Il s’agit d’une vrai introspection et permet de casser ces mauvaises habitudes d’avoir envie d’acheter.

Vivre simplement, sans s’encombrer de choses inutiles, avoir des possessions matérielles réfléchies, c’est dire stop à cette société de surconsommation.

Je pense que nous avons bien besoin de lever le pied et le mouvement minimaliste permet d’apaiser votre esprit, d’atteindre le calme, en vous posant cette simple question (je le redis volontairement) : Est-ce que j’en ai vraiment besoin ?

Conseil #5 : Devenir minimaliste n’est pas une course

Vous constaterez à votre grande surprise que vous prendrez du plaisir à jeter, à faire le vide autour de vous. Ce sentiment de bien être s’apparente à bien des égards à celui d’acheter. Sauf que trier vous apportera satisfaction et bien-être bien plus longtemps.

Vous allez vous prendre au jeu de jeter, trier, désencombrer, donner …. bref ça va vous plaire. Mais gardez à l’esprit que ceci n’est pas une course, que vous n’avez pas besoin de vous séparer de tout non plus.

L’idée n’est absolument pas de vivre en ermite sans rien, ni de se comparer aux autres. Et surtout ne faites pas la leçon à votre entourage, ne les brusquez pas, ne les faites pas culpabiliser.

branche sur la plage

Devenir minimaliste c’est évidemment vivre bien avec moins mais c’est surtout un état d’esprit. C’est libérer son esprit, vivre le moment présent et pour cela, à chacun son rythme. Comme disait Jean de la Fontaine « Rien ne sert de courir, il faut partir à point »……je rajouterai « et chacun sa ligne d’arrivée ! ».

Conseil #6 : Faites en une priorité

Mon dernier conseil est de vouloir absolument devenir minimaliste. C’est peut-être anodin dit comme ça mais c’est sûrement la chose la plus importante. En effet il va vous falloir une volonté de fer pour aborder tous les défis qui se présenteront devant vous. Faire du tri et se débarrasser des objets du passé n’est pas facile, mais vous avez tellement à y gagner. Si vous voulez vraiment y arriver il faut que cela devienne une priorité pour vous.

Une pratique régulière en pleine conscience, et une motivation sans faille sont la clé de votre succès.

6 conseils pour devenir minimaliste

QU’EST-CE QUI A CHANGÉ DEPUIS QUE JE SUIS DEVENU MINIMALISTE ?

Si je vous dis que je suis un nouvel homme est-ce que vous me croiriez ? Et bien pourtant c’est la réalité !

Si les premiers signes de ce changement sont extérieurs d’ordre vestimentaire, ou le désencombrements de ma penderie en ayant conservé que les habits dont j’avais besoin, de ma maison en m’étant séparé de meubles encombrant, je ressens un changement en moi. Avoir pleinement conscience de ce nouvel état est libérateur et apaisant.

Je me sens plus libre

Je n’ai plus cette petite voie qui me rappelle mes faiblesses à chaque fois que je posait les yeux sur ma guitare que je n’avais pas utilisé depuis 2 ans et qui prenait la poussière dans mon salon par exemple. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Je peux trier et ranger rapidement sans problèmes. Chaque objet a sa place, cela simplifie les choses. Adopter une vie de minimaliste c’est alléger le quotidien et je me sens plus libre.

J’ai plus de temps

Fini la perte de temps à s’occuper de choses que je n’utilisais plus. Je ne passe plus des heures dans les magasins ni devant les publicités. Fini les heures à chercher des objets disparus vu que je sais précisément ce que j’ai et où ils se trouvent. Je sais ce que j’ai dans mon armoire, mon placard. Je connais absolument tous mes vêtements, serviettes, draps. J’ai allégé mon esprit. J’ai tout simplement plus de temps pour me recentrer sur moi et ceux que j’aime.

Je prends du plaisir à faire le ménage

Alors ça c’est ce qui est le plus troublant pour moi. Mais à bien y réfléchir c’est normal. Organiser sa maison et faire le ménage est devenu tellement facile car je me suis séparé de tout ce qui m’encombrait. Ce n’est plus une corvée. Passer le balai sans avoir à pousser tous les meubles ou faire la poussière sans avoir à déménager tous les objets mais quel bonheur ! Ranger sa maison est devenu facile. L’affaire est pliée plus vite que vous ne le pensiez. L’organisation de la maison est simple car je n’ai plus 15 tiroirs mais seulement 6 !

peinture et pinceaux

Quand c’est bien rangé, les enfants vous aident aussi plus facilement car ce n’est pas compliqué. Faire une place pour chaque bel objet est important.

Et quand il vous prend de découvrir un objet inutile, direction la poubelle ou à donner.

Je ne me compare plus aux autres

Quand vous êtes sortis de cette société de consommation, qu’importe les modes vestimentaires ou l’obligation d’avoir le dernier gadget à la mode. D’ailleurs regardez Steve Jobs et son style minimaliste. Il avait de la classe. Je ne me soucie plus de l’image que je donne aux autres non plus. Quel sentiment merveilleux ! Fini les 10 paires de chaussures !

Je fais des économies…ou plutôt je dépense autrement

Forcément si vous achetez moins, vous dépensez moins. Cependant je me prends au jeu de l’épicurisme. Je préfère dorénavant dépenser mon argent dans de nouvelles expériences plutôt que des biens matériels. J’apprécie d’aller manger une glace avec mes enfants, prendre un café avec des amis ou encore acheter des formations en lignes pour mon développement personnel.

Prochaine étape pour moi…la méditation !

Faire de la méditation a toujours été une volonté. Les rares tentatives se sont soldées par des échecs car je n’avais pas le temps. Le minimalisme prône une vie plus simple dans le moment présent. Les bienfaits de la méditation sur l’esprit et le corps par des exercices de respiration ne sont plus à démontrer. Atteindre le calme, retrouver sa sérénité, apaiser votre esprit, être ancré dans le présent, voila ce que je veux ! Devenir minimaliste est pour moi la porte pour s’ouvrir vers d’autres horizons et le lâcher-prise.

LES LIVRES ET SITES POUR DEVENIR MINIMALISTE

Mes livres sur le minimalisme

Vous trouverez beaucoup de bibliographie sur le sujet mais je vous avoue n’avoir lu que 2 ouvrages qui m’ont amené à devenir minimaliste.

  • La magie du rangement de Marie KONDO : elle s’est rendue célèbre par sa méthode de rangement et son processus de tri drastique. C’est le premier livre que j’ai lu alors que je ne savais pas encore ce qu’était le minimalisme. Un must have si vous souhaitez vider vos étagères, placards, et ranger à la nippone. Si vous souhaitez une maison minimaliste je ne peux que vous le conseiller. Ce coach en rangement peut vraiment vous aider à faire le grand ménage, le débarras, bref, à ranger et trier efficacement pour simplifier sa vie. Vous pouvez lire l’article que j’avais fait : COMMENT LA MÉTHODE DE RANGEMENT MARIE KONDO A CHANGÉ MA VIE DE PAPA!
  • L’essentiel et rien d’autre de Fumio SASAKI : c’est le livre qui m’a fait découvrir ce que devenir minimaliste impliquait et signifiait. En d’autres termes, c’est ma bible. Facile à lire, simple, et emplis de bon sens. Pour cet homme discret, qui vit avec seulement 200 objets, garder les objets devenus inutiles est un vrai gâchis. Donc inutile de conserver un bien qui prendra la poussière. Ce livre nous fait réfléchir sur notre condition de vie et aspirations. Le bonheur est dans l’instant présent, pas dans le passé et encore moins dans le futur. Vivre pleinement une vie simple maintenant est un message qui m’a touché. Il aura été le catalyseur de mon engagement dans ce mode de vie.
bureau minimaliste

Les sites internet pour devenir minimaliste

Je me suis également tourné vers des sites anglais pour me documenter et j’en ai retenu 2.

  • Becoming minimalist de Joshua BECKER : vous y trouverez du contenu inspirant. Il y a des articles sur le minimalisme mais aussi sur le mariage et l’éducation des enfants…. tient ça me dit quelque chose !
  • The minimalists de Joshua FIELDS MILLBURN & Ryan NICODEMUS : Ils sont des figures incontournables du mouvement minimaliste aux Etats Unis. Je les ai connu notamment grâce à leur documentaire sur Netflix qui s’intitule tout simplement MINIMALISM. Des quarantenaires comme moi qui s’interrogent sur le but de la vie et du rêve américain.

Il y a évidemment d’autres ouvrages, d’autres sites, des chaînes Youtube qui parlent de ça, mais je ne m’y suis pas arrêté longtemps.

Accumuler du savoir, amasser des informations, passer du temps à perdre son temps à écouter les mêmes choses dites différemment, ce n’est pas ça la vie de minimaliste. Eloignez vous des choses superflues. Ce n’est pas trouver la sérénité que de chercher sans cesse la même chose. Si vous avez compris, c’est bon …. et pour toujours.

Devenir minimaliste c’est savoir rester dans la simplicité. Si vous avez compris un concept et qu’un livre vous a plu et inspiré, ne perdez pas votre temps à en lire d’autres. Arrêtez d’encombrer votre esprit.

Pour ma part si je devais vous conseiller une ressource ce serait L’essentiel et rien d’autre de Fumio SASAKI car il prône la simplicité. Vous pouvez y aller les yeux fermés.

DEVENIR MINIMALISTE C’EST POUR LES CÉLIBATAIRES MAIS IMPOSSIBLE POUR LES FAMILLES !

Je ne vais pas faire de langue de bois et je serai totalement transparent avec vous. Je pense qu’il est effectivement plus simple de devenir minimaliste quand on est seul plutôt qu’en couple ou pire en famille.

Evidemment quand vous êtes célibataire il est très facile de se lever le matin et de se dire : Aller c’est parti, opération désencombrement !

C’est une toute autre histoire quand vous avez des enfants. La chose se corse un petit peu beaucoup même. Il est impossible au réveil d’embarquer toute sa petite famille dans son délire de jeter des choses, garder l’essentiel, libérer son esprit et autre lâcher prise.

salle à manger minimaliste

Cela fait 2 ans que je me suis engagé dans cette voie et ma femme ne commence que maintenant à percevoir les bienfaits d’un intérieur épuré. Il faut dire que pour une bordélique et adepte du « je garde tout » ce n’était pas facile de jeter.

Cependant devenir minimaliste ce n’est pas forcément se séparer de tout, c’est également et avant tout un état d’esprit. Quand vous entamez ce processus d’être attentif à vos besoins, de consommer intelligemment, de vous détacher des biens matériels, vous avez alors pris la pleine conscience de la nécessité d’apaiser votre esprit.

Minimalisme et famille n’est donc pas incompatible, c’est juste un peu plus long. Mais ce n’est pas grave, l’important est d’être disponible pour ceux que vous aimez et devenir minimaliste vous le permet.

POUR CONCLURE, EST-CE QUE DEVENIR MINIMALISTE EST LA VOIE ROYALE VERS LE BONHEUR ?

Je ne sais pas si devenir minimaliste est le meilleur moyen pour atteindre le bonheur. En tout cas, s’évertuer à ne garder que l’essentiel dans sa vie, vivre plus simplement en possédant moins, trouver la sérénité, être disponible et présent pour les êtres que j’aime, me comble de joie.

Intérieur minimaliste

Le minimalisme est un état d’esprit de pleine conscience du moment présent. Nous traversons une période trouble (COVID, guerres, terrorisme, tensions économiques, consumérisme, montées de l’extrémisme…). Cela me fait donc du bien de me dire qu’il est possible de vivre autrement et de manière apaisée. Donc oui, devenir minimaliste est une des voies royales pour une vie plus simple. Il y en a d’autre sûrement, mais j’ai choisi d’emprunter celle-ci.

Je vous encourage également à essayer cette voie, chacun à son niveau. On ne parle pas de faire la course à celui qui vivra avec le moins d’objets. Vous aurez compris que ce n’est pas l’objectif.

Le but est de désencombrer sa vie du superflu et de revenir à l’essentiel. Faites-le pour vous d’abord. Je vous assure que vos enfants vous remercieront….paroles d’un papa minimaliste qui fait beaucoup rire sa petite famille (je laisse mon égo de côté) !

Eux (mes enfants ou ma femme) : Tu ne vas pas jeter ça quand même ?

Moi : Si, je n’en ai plus besoin !

Eux : Tu abuses PAPA !!!!!

Êtes-vous prêt maintenant à devenir minimaliste, pour une vie plus simple, libérer votre esprit, vivre dans le moment présent et ne garder que l’essentiel ?

S’abonner
Notification des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires