Lorsque j’étais jeune papa, j’ai lu un paquet de manuels d’éducation, j’ai bien essayé, j’ai été inspiré, mais cela ne m’a jamais vraiment comblé

J’ai de fait, eu du mal à définir ma posture éducative, dans une époque où on essaye de toute part de vous faire entrer dans des cases.

D’ailleurs est-ce que ces étiquettes nous sont utiles dans notre vie de tous les jours ? 

Je vais y répondre, mais avant tout, je souhaitais vous annoncer que je suis très honoré de participer grâce à cet article à l’évènement inter-blogueurs “L’intuition, mon guide au quotidien” du blog Parents Enfants Connectés.

C’est un blog que j’ai découvert il n’y a pas si longtemps et c’est l’article “QUEL EST TON STYLE PARENTAL ?” qui m’a inspiré.

Quel est mon style parental ?

J’ai tourné cette question dans tous les sens depuis bien 15 ans.

Quel genre de parent suis-je ? 

Quel genre devrais-je être ?

Quel type de papa je souhaite être ?

Comment dois-je faire ? 

Est-ce normal si je n’arrive pas à laisser mon enfant pleurer ? 

Qu’est ce qui me guide dans mes décisions et mes convictions ? 

Trouver sa place, et faire au mieux pour élever et comprendre son enfant, ce n’est pas une question simple.

Et on se rend vite compte que les questions se mettent à fuser pour celui qui daigne s’en poser ! Des fois je me dis que je suis fatiguant !

La réponse m’est apparue en fin de compte très naturellement…. dernièrement après quelques années d’introspection ! LOL !

J’ai été papa relativement jeune, à 25 ans, et aucun de mes amis n’avait encore gouté à la joie d’être parent. 

Je n’avais donc pas de repères mise à part mes parents et les quelques livres qu’on nous avait offerts à la naissance de notre fille. 

De nature timide, je n’ai pas vraiment questionné mes parents ni échangé avec mon entourage. 

Je me suis senti perdu … puis chanceux. 

Et si on laissait tout cela de côté ?

Oui chanceux, car c’est une chance de pouvoir lâcher prise de temps en temps, et de se dire que nous allons faire comme nous le sentons

Pour expliquer mon mode éducatif, j’ai d’abord pensé à une démarche instinctive. Mais au final ce mot était trop “animal” et après réflexion, le mot “intuitif” s’est imposé.

Car c’est ce mot qui m’a ouvert la voie pour définir mon style de parentalité aujourd’hui.

Je ne remets pas en cause la rationalité, et tout ce que l’on me dit ou ce que je lis.

J’essaie simplement de trouver le juste équilibre entre la raison et mon cœur de papa.

La raison est rassurante car elle nous permet de nous situer, de nous donner un point de départ !

C’est grâce à la raison que nous pouvons déterminer notre style parental. Que celui-ci soit de tendance démocratique, autoritaire, permissif ou désengagé.

Il s’agit de modèles universels reconnus, mais ils ne doivent pas nous enfermer dans un style parental à adopter. Nos enfants ont une sensibilité et des besoins uniques, par conséquent nous devons nous adapter. Et j’ai senti qu’il me fallait aller au-delà de ces modèles.

Et c’est là que mon intuition de papa a joué son rôle.

L’intuition m’a amené à la bienveillance

Équilibrer ma parentalité entre le cœur et la raison en valorisant davantage mon intuition fût un moyen efficace pour me connecter à la sensibilité et aux besoins de mes enfants.

Par exemple mon enfant doit dormir tôt, raisonnablement je le couche à l’heure prévue, intuitivement, je l’endormirai jusqu’à ce qu’il en ait besoin. 

Mon rôle de père est d’offrir à mon enfant un cadre serein et rassurant, et mon intuition de protection sera la plus forte et la plus efficace pour remplir ce rôle correctement. 

Mon intuition m’a amené à prendre en compte les besoins émotionnels de mes enfants tout en ne permettant pas tout et n’importe quoi. 

Mon intuition m’a amené au quotidien à chérir mes enfants.

Mon intuition m’a amené à voir mes erreurs.

C’est cette intuition qui au quotidien vous dit si l’amour que vous portez à vos enfants se manifeste par de bonnes actions concrètes et pas qu’en vaines paroles.

Mon intuition m’a amené à la “bienveillance” envers mes enfants mais également et surtout envers moi, en ma qualité de père qui aime ses enfants mais qui est loin d’être parfait non plus.

Ce qu’il faut retenir

Savoir que vous êtes un parent autoritaire, démocratique, permissif ou désengagé est un bon point de départ pour vous situer en tant que parent. Cela vous éclairera et mettra des mots sur votre mode parental et les incidences de celui-ci. Mais cela ne vous servira pas au quotidien.

Documentez-vous, lisez, apprenez tout ce que vous pourrez pour éduquer au mieux vos enfants mais vous aussi !

Autre paramètre important, nous éduquons nos enfants en principe à deux. 

Deux personnes avec au départ chacun, un modèle éducatif, des valeurs et des convictions qui peuvent être complètement différentes. 

En devenant parents, nous fusionnons nos modèles pour créer notre propre parentalité. Et il est commun que les parents aient des styles parentaux différents. Comment faire dans ce cas ?

La réponse est simple, nous imaginons, inventons et recréons ce que l’on pense être le meilleur pour nos enfants, cela souvent guidé par notre intuition.

L’intuition doit être votre guide au quotidien !

Faites une petite place à votre intuition, l’intuition d’un papa ou d’une maman qui aime son enfant.

Si comme moi votre intuition vous mène à la bienveillance alors je peux déjà vous dire que vous allez vivre une parentalité épanouie …. je ne dis pas facile, je dis épanouie, dans l’amour et le respect de chacun ….Quelle chance !

S’abonner
Notification des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires