J’aurais bien aimé qu’on me prévienne avant de devenir papa ! – PARTIE 1

Il y a quelque temps de cela j’ai eu envie de donner la parole aux papas et notamment aux jeunes papas !
J’ai donc posé la question suivante dans quelques groupes Facebook : Qu’est-ce que vous auriez voulu savoir avant d’être papa ?

Question anodine au premier abord mais au combien stratosphérique tellement cette préoccupation peut nous passer au-dessus de la tête, nous les hommes !

Car il faut bien se l’avouer nous fonctionnons plus par réaction que par anticipation au grand dam de nos chères et tendres compagnes…. Que nous adorons !

Je n’ai pas connu beaucoup d’hommes dans mon entourage qui se soient vraiment posés et cherchés tous les conseils ou réponses à ce qui allait nous arriver en pleine figure.

Il est vrai que nous avons lu quelques livres, regardé quelques émissions mais je ne pense pas que nous ayons vraiment imprimé le message ! Car notre fonctionnement d’homme de base est surtout le fruit d’une descendance millénaire inscrite dans nos gênes pour conditionner notre esprit sur la paternité de cette manière : On verra bien quand ça arrivera ! En tout cas je m’inscris totalement là dedans !

Cruelle désillusion pour nous, jeunes pères du 21ème siècle qui essayons tant bien que mal de soutenir nos épouses et vouloir un rôle de père moderne digne de ce nom !

Vous l’aurez compris je me suis un petit peu emporté et décrié un cliché mais ….. La vérité n’est pas loin.

C’est donc sur ce constat implacable de notre nature humaine que je me suis adressé aux jeunes papas en leur disant :

Bon et maintenant que tu as mis les mains dans le cambouis, qu’est-ce que tu aurais aimé savoir et qui t’aurait évité de galérer ?

Les résultats ont été au-delà de mes espérances, et ce n’est pas moins d’une cinquantaine de témoignages que j’ai pu recevoir.

Incroyable !

Les sujets sont allés du « pipi caca » à des choses très personnelles et je les en remercie.

Il y a donc plusieurs thématiques qui ne sont pas forcément égales en longueur de contenu, l’important étant le message !

C’est donc avec un grand honneur et une grande humilité que je vous partage ces témoignages.
Pour ma part je m’y suis retrouvé dans beaucoup d’entre eux !

Bonne lecture.

L’aspect physique peut être déconcertant !

Le premier contact avec notre enfant est un moment magique qui restera gravé dans notre mémoire à tout jamais mais pour autant, Bruno, 25 ans, aurait aimé savoir “que les infirmières et le médecin ne lavent pas et n’essuient pas le bébé avant de te le donner !”.
Il ne s’agissait pas bien entendu de dégoût “mais plutôt d’une surprise car il s’attendait à un bébé au moins essuyé !”.

Charles, 27 ans, a été surpris de voir à quel point le corps de la femme changeait pendant la grossesse.
Ce qui l’a marqué c’est vraiment de voir le ventre de Mélissa devenir si gros si rapidement puis plus rien en sortant de l’hôpital ! Quand il en reparle, il continue de dire “je ne m’attendais pas à ce que ça se passe comme ça !”.

Pour Sébastien c’est la tête ovale à la naissance de son bébé qui l’a surpris … mais avec 2 sucres et de l’absinthe l’histoire a vite été oubliée !

Ne pas nous mentir !

Un peu d’honnêteté aurait été la bienvenue, Jordan souhaiterait qu’on arrête de dire qu’un enfant “C’est QUE du bonheur !”.
Il aurait aimé qu’on lui dise que parfois ce n’est pas si facile !
Alors pour lui “c’est que du bonheur ! NON, il y a du bonheur certes, mais pas QUE !”.

Une discussion honnête, avec d’autres papas, autre que « tu verras c’est que du bonheur » lui aurait été bien utile…

Les enfants demandent beaucoup d’énergie !

Pour Papa G, 34 ans, j’ai eu la nette sensation que la paternité lui a puisé beaucoup de ressources car il s’est dit “J’aurais dû les avoir plus tôt !”, “ça aurait été plus facile dans la vingtaine !”. Ceci dit je pense que Papa G est un super papa car pour occuper ses enfants il n’a pas lésiné à jouer avec eux, faire des courses, jeux de cachettes …

Moi j’aurais effectivement voulu qu’on me prévienne vraiment qu’un enfant nécessite notre attention .. tout le temps !

Et le temps c’est justement le point suivant.

Plus de temps pour soi !

Daniel aurait voulu qu’on lui dise ceci “Tu vas encore pouvoir faire tout ce que tu veux, mais pas quand tu veux !”.
Lui qui aime tant la chasse et la pêche, qu’il pourrait en faire tous les jours pendant des heures sans se lasser, attendra que ses enfants soient un peu plus grands pour l’accompagner dans ses passions. En attendant, il faut aider madame car sinon elle aurait beaucoup trop de choses à faire seule à la maison ! Quel homme !

Pour Ti-canard, 31 ans, et bien c’est pareil !
Fini les loisirs décidés à la dernière minute, fini de brasser sa bière quand bon lui chante, et fini les travaux à la maison.
Car pour le bricolage et bien il faut s’accrocher pour trouver un peu de temps pour ça entre les dodos des enfants, s’occuper d’eux, les courses …bref, fini la spontanéité.

Olivier va plus loin, il aurait aimé qu’on lui dise “qu’il allait autant perdre sa liberté !”. Il ne pensait pas que cela serait si intense.

D’autres papas comme Jacques et Stéphane auraient aimé qu’on leur dise “qu’il faut absolument trouver un moyen d’avoir du temps pour soi”.

La gestion du sommeil de bébé

Pour Rio, 22 ans, comprendre les difficultés du sommeil des enfants aurait été un plus indéniable.
En effet sa grande fille de 3 ans ne fait plus de nuits complètes depuis l’âge de ses 6 mois !
“Elle ne dort plus seule. Pendant deux mois, je l’endormais dans mes bras et ne pouvais aller me coucher que vers 3h, 4h voire 5h du matin car, elle tombait elle aussi de fatigue et je pouvais enfin la mettre dans son lit.
Un soir au bout d’environ deux mois à tenir comme ça, j’ai craqué et je me suis couché avec elle sur le canapé… Et depuis, je n’ai jamais retrouvé le lit conjugal avec ma chère et tendre sauf les quelques fois bien sûr où la petite a été gardée notamment par ses grands-parents. Chaque cas, chaque enfant est différent. Mais les conseils que tout le monde cherche à vous donner ne sont pas toujours les bons.
J’aimerais un jour comprendre ce qui a pu se passer, ce qui a pu faire que cela arrive.
Est-ce que nous en tant que parent nous avons fait une ou des erreurs dans nos comportements, agissements bien que nous ayons toujours cherché à faire le mieux, le meilleur ?
Je me pose toujours la question”
.

Cela m’a l’air d’être un super papa !

Surement que Rio, comme Jean-Bernard, 29 ans, aurait aimé qu’on lui dise « de ne pas se casser la tête avec l’endormissement et même le re-endormissement ! ».
Son conseil aux nouveaux papas serait « d’acheter un lit annexe à fixer au votre et vivre en paix durant 2 à 3 ans dans la même chambre comme dans la préhistoire ! ».

Je pense qu’il faut arrêter avec ce grand principe de devoir mettre bébé dans sa chambre dès quelques mois pour lui apprendre à dormir seul.

Je dis bien lui apprendre ! Mais lui apprendre quoi ?

Vous pensez vraiment qu’il va comprendre qu’on lui donne une leçon ?

Vivez l’instant présent et si vous voulez dormir avec vos enfants pour X raisons et bien faites le … de toute façon il partira bien un jour !

Jean-Bernard pour finir “je ne vois pas pourquoi on ne s’est pas juste équipé en cododo et assumé cela aussi longtemps qu’il n’aurait pas fait ses nuits”.

Remarque : il faudra néanmoins vous organiser pour que votre vie de couple n’en pâtisse pas car je sais que cela peut-être une très grande source de stress. Soyez imaginatif et réservez-vous des moments câlins ailleurs que dans votre chambre …. Y a bébé qui dort !

La gestion du sommeil des parents

Vous vous en doutez bien, le manque de sommeil a été un sujet qui fut forcément abordé !

Jack, 35 ans, a opté avec son épouse pour une solution radicale, « faire chambre à part un petit moment ». Solution intelligente quand la tolérance aux pleurs n’est pas la même entre les conjoints. Comme dit précédemment, attention à ce qu’il n’y ait pas de répercussion sur votre vie de couple si vous souhaitez faire comme eux.

Yohan aurait aimé “être un ours pour hiberner et prendre du crédit de sommeil d’avance !”.

Enrik aurait voulu savoir qu’il n’allait “plus jamais dormir !” et donne comme conseil très avisé de “reconsidérer sérieusement le fait d’avoir des enfants !”.
C’est une blague bien sûr mais des fois ….. LOL

Enrik toujours, aurait aimé entendre “qu’il n’y a pas de préparation possible, autre que celle de commencer un travail d’acceptation de la situation. Il faut accepter de ne pas toujours être au top et se donner le droit de faire des siestes et se relaxer en même temps que les enfants. Mais surtout il faut savourer chaque minute de sommeil paisible avant l’arrivée des héritiers.”

David, 36 ans, m’a beaucoup fait rire avec son constat, “La réalité sur le sommeil !!! On ne dort plus !!! puis faut être riche car quand on ne dort plus, on n’a plus envie de faire à manger et on passe notre temps à commander à emporter ou à livrer … et on grossit… !!!”.

Je vous laisse lire son témoignage car en storytelling il est aux petits oignons !
“Pour bien saisir, il faut remonter à un an et demi avant la naissance de la petite. À l’époque, ma balance dépasse le quintal à son affichage.
Prise de conscience avec Madame, on « soigne » notre alimentation et on se remet au sport. Et BIM! En un peu plus d’un an, -16kg !
Même pendant le premier confinement j’arrive à garder le rythme des entraînements et de la bouffe, je suis au top depuis bien longtemps.
C’est le 19 avril que tout a basculé ! Ma petite est née et malgré un « faux départ » qui prolonge son séjour de quelques jours en néo-nat tout va pas trop mal dans l’ensemble. Dans notre tête (ma femme et moi) pensons : « on laisse passer la période des bibis tous les 3h et hop, on reprend notre rythme »… que nenni !
Aussi adorable que soit ma fille, c’est une vraie réfractaire au dodo (comme beaucoup d’enfants dans notre entourage) et des nuits entrecoupées à plusieurs reprises.
On devient des zombies !
Heureusement qu’en dehors du dodo elle est de très bonne composition et peu malade ! Sinon, je ne sais pas comment on aurait fait.
Enfin bref, aujourd’hui, mademoiselle a bientôt un an et le dodo reste difficile.
Du coup, on n’a plus la force de tenir le rythme de vie qu’on avait avant naissance et le résultat est implacable :
Plus de sport, rien !
Plus de bons petits plats équilibrés ! Alors, retour à la case quintal, compte en banque ruiné à commander à nouveau à manger !
La belle organisation de la maison établie avant naissance, à savoir entretien de l’appart pour madame, équipement et embellissement pour moi (j’ai réalisé pas mal de meubles pour faire du sur mesure à moindre coût) tombe à l’eau ! On comptait aménager pas mal de choses chez nous, mais depuis la naissance on a dû reporter à plus tard, sans savoir quand cela se réalisera !
C’est vrai que je me suis beaucoup reposé sur ma femme pour la préparation à l’arrivée de notre fille. Mais on en discutait beaucoup et on a pu s’accorder sur plein de choses avant, et heureusement. Sinon, je pense sincèrement qu’on aurait pu se séparer. J’aurai voulu qu’un papa m’explique tout ça (même si je ne suis pas sûr de l’impact que ça aurait eu… ).”

David je te dis merci, merci du fond de cœur pour ton “pavé” comme tu me l’as dit, et je suis convaincu que d’autres papas s’y retrouveront.

Prendre des photos et notes

Autre sujet, et pas des moindres, celui des photos.
Pourquoi prendre des photos ? Pour immortaliser ces moments magiques tout simplement.

Pour Florian, 29 ans, “Il faut prendre des photos et vidéos pendant la grossesse” car il regrette de ne pas en avoir plus que ça.

Il a dû arriver quelque chose de fâcheux à Quentin qui conseille de “ne pas hésiter à faire développer les photos des meilleurs moments pour avoir une trace au cas où le PC ou le disque dur grille ! Le numérique c’est bien, mais a ses limites !”

Steven, 29 ans, aurait aimé « avoir un carnet tout le temps sur soi, pour relater les moments marquants car les photos ne font pas tout ».

La gestion des émotions

Un papa anonyme aurait aimé qu’on le prévienne que “dans les premiers mois, si bébé pleure, il ne faut pas être frustré de ne pas arriver à le réconforter. Que la mère est la personne la plus importante au début. Que les hormones dégagées par la maman pendant la période du post-partum sont toutes aussi importantes que pendant la grossesse !”.

Jack, 35 ans, rebondit même en disant “qu’il se peut très bien qu’il y ait des moments où tu sentiras l’agressivité monter malgré toi, même si tu n’es vraiment pas du genre à faire mal à une mouche. Les pleurs d’un bébé inconsolable peuvent finir par venir te chercher de toutes sortes et de toutes les façons, te pousser dans tes retranchements. L’important c’est de pouvoir se dire que c’est normal et que tu n’es pas un monstre. »
Autre conseil, « tu as le droit de sortir quelques instants pour te calmer !”.
Il ajoute pour finir qu’il se peut également “que ta femme ne te comprenne pas parce qu’elle est sur une autre planête !” (je ne sais pas laquelle LOL!). Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à en parler à d’autres papas car tu te rendras compte que tu n’es pas seul.”

Ce qu’aurait aimé savoir Arthur, 28 anspar rapport aux pleurs, c’est qu’il ne faut pas se morfondre ! S’il pleure pendant des heures, ce n’est pas forcément parce que je ne réussis pas à répondre adéquatement à ses besoins… Ça peut être tout un tas de trucs ! Après tout pour l’instant, c’est son principal moyen d’expression…”.

Pour Kévin, 29 ans, il faut tout bonnement “apprendre à se blinder face aux pleurs et ne pas écouter tous les professionnels qui peuvent nous entourer que cela soit à l‘hôpital, le pédiatre, la sage-femme, les services d’aides ….. X personnes égal X avis différents…. Faites confiance à votre instinct et vos proches.”

Sergio aurait bien aimé savoir « comment bien réagir avec son bébé, comment extérioriser la nervosité quand on est “débordé” avec bébé, entre le travail, la cuisine, et les animaux à gérer … quand la maman reprend le travail ». La pression de devoir tout gérer devenait difficile, étant fort nerveux de base, tout cela l’a mis dans une situation de stress et d’angoisse absolue.

Sergio est loin d’avoir été le seul papa dans cette situation, en tout cas si cela peut te rassurer, avec moi cela fait au moins 2 !

La suite au prochain épisode !

S’abonner
Notification des
guest
2 Commentaires
Plus ancien
Plus récent Le plus évalué
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Riowen
Riowen
21 jours il y a

Salut,
Merci pour le bel article ici écrit. Très beau travail et merci pour le retour de ce que nous papas avons pu te partager. Il y a tellement de vrai là dedans que ça rassure de lire tout ça et que l’on est pas seul dans ce grand bateau.